Les exigences des supermarchés contribuent à la crise alimentaire mondiale

Les exigences des supermarchés en faveur de produits frais à l’aspect impeccable et le recours à des dates de consommation arbitraires provoquent des pertes de nourriture massives qui pourraient servir à alimenter le reste de la planète, selon l’ONU.

Près de 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont jetées chaque année dans les pays développés, plus que la quantité nécessaire à alimenter le milliard d’êtres humains qui souffrent de la faim dans le monde, a affirmé jeudi 10 novembre à Genève l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

En outre, l’énergie dépensée pour cultiver des produits qui finissent dans les poubelles représente la troisième source de gaz à effet de serre dans le monde, derrière les émissions des États-Unis et de la Chine, a souligné la FAO, en citant un rapport sur les Objectifs de développement durable de l’ONU. Lors d’un colloque jeudi au Palais des Nations, siège de l’ONU à Genève, des experts des Nations unies et de la société civile ont déclaré que pour lutter contre ce problème, il est nécessaire de réformer la façon dont les produits alimentaires sont vendus.

Pour lire la suite de l’article : http://www.lafranceagricole.fr/actualites/gaspillage-alimentaire-les-exigences-des-supermarches-contribuent-ala-crise-alimentaire-mondiale-1,0,3388278279.html

Source :
La France Agricole – C. Faimali/GFA – 14/11/16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *